Merci à Soignon pour ce partenariat commercial.

S’il est un fait indéniable de nos jours, c’est que les Français font de plus en plus attention à leur santé. Et cette préoccupation se traduit par le fait de faire plus d’exercices, d’adopter la psychologie positive, de se tourner vers la médecine douce, …

Mais elle se traduit aussi par un engouement pour une alimentation plus saine. Pour preuve, en France, on boude de plus en plus le lait de vache qui est accusé de tous les maux. On préfère d’autres alternatives plus saines, comme par exemple le lait de chèvre justement.

Vous connaissez sûrement la petite bûchette ou le crottin de chèvre. Ou peut-être que, de temps en temps, vous ne dites pas non à un petit chèvre chaud. Vous êtes, peut-être même, fana* du fromage de chèvre dans votre délicieuse salade de chicorée aux lardons. Miam !

Mais connaissez-vous vraiment le lait de chèvre qui a servi à les fabriquer ? Savez-vous que ce délicieux nectar blanc recèle énormément de bienfaits pour notre santé ? Vous voulez en savoir plus ? Alors lisez bien cet article et découvrez pourquoi le lait de chèvre est excellent pour la santé.

* Fana : amateur passionné (Les dictionnaires Le Robert).

Différences entre lait de chèvre, lait de brebis et lait de vache

Tout d’abord, si vous aviez cru que lait de chèvre = lait de brebis, détrompez-vous, car cela est faux.

En effet, la chèvre est la femelle du bouc, tandis que la brebis est celle du bélier (mouton mâle). Par conséquent, le lait de chèvre et le lait de brebis (mouton femelle) sont différents.

Néanmoins, il faut avouer, qu’à l’œil nu, il n’est pas si facile que ça de distinguer ces 3 sortes de breuvages blancs tellement ils se ressemblent. De plus, au niveau de leur composition, c’est aussi à peu près la même chose.

Toutefois, ils présentent des différences notables tant au niveau de la quantité que de la qualité de leurs nutriments*.

Et c’est justement ce que nous allons voir dans les 3 idées qui vont suivre.

* Un nutriment est une substance apportée par les aliments et que notre corps utilise pour son fonctionnement et sa construction. Ex : l’eau ; les macro-nutriments (protéines, glucides, lipides, …) ; les micro-nutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments).

La composition du lait de chèvre ressemble presque au lait de vache

En effet, tout comme le lait de vache, le lait de chèvre contient aussi des protéines, des glucides et des lipides. Et ce, même si leur quantité et leur qualité diffèrent quelque peu.

Ainsi, pour 100 ml de lait ENTIER, celui de la vache contient environ 3,3 g de protéines contre 3,4 g pour celui de la chèvre. À noter que les protéines de ce dernier contiennent toutes les acides aminés indispensables en proportions satisfaisantes et donc sont excellentes.

Ensuite, le lait de vache contient environ 4,8 g le glucides (lactose) contre 4,4 g pour le lait de chèvre. Ainsi, comme vous pouvez le voir, le lait caprin n’est pas non plus adapté aux personnes souffrant d’une intolérance aux lactoses.

Et enfin, si le lait de vache présente 3 g de lipides, le lait de chèvre lui, présente 2,9 g.

Ce dernier fait est la raison pour laquelle il serait faux de dire que le lait de chèvre est plus gras que le lait de vache. D’ailleurs, ils contiennent tous les deux environ 55 kcal.

Pour terminer, le lait de caprin* contient autant de calcium que le lait de vache, soit 120 mg/100 ml. Et c’est un calcium d’excellente qualité, puisqu’il est particulièrement bien assimilé par l’organisme.

À noter que le taux de protéine, de lactose et de calcium ne change pas selon que le lait soit entier, demi-écrémé ou écrémé. Seul le taux de lipide (le gras) et de vitamines liposolubles (A,B,D) peuvent changer.

* Caprin : relatif à la chèvre (Dictionnaires Le Robert).

Le lait de chèvre est aussi riche en vitamines

En fait, les deux laits ont des teneurs presque similaires en vitamines : A, B, C et D. Toutefois, le lait de chèvre se démarque par sa richesse en vitamines du groupe B.

Les vitamines B contribuent, notamment, au bon développement de la peau, des ongles, des cheveux. Mais ils sont aussi bons pour le système nerveux, le système musculaire et la croissance. Sans oublier le renouvellement et l’entretien des tissus ainsi que la formation des globules rouges.

Néanmoins, le lait de chèvre contient moins de vitamines B9 et B12. Ces dernières contribuent à la formation des globules rouges et des cellules nerveuses, ainsi qu’au fonctionnement du système immunitaire et nerveux. Mais cela n’est pas un problème puisque les laits de consommation sont, généralement, enrichis en vitamine B9. De plus, en France, les problèmes dus aux carences en vitamines B12 sont rares.

Pour continuer, le lait de chèvre contient aussi tous les minéraux dont notre corps a besoin (magnésium, phosphore, potassium, sodium, sélénium, …). Mais il contient aussi tous les oligo-éléments qui nous sont indispensables (manganèse, chrome, fer, cuivre, fluor, sélénium, molybdène, …).

Par ailleurs, il pourvoit également en iode et en zinc. Ce dernier est important pour les végétariens qui ne mangent pas de viande.

Maintenant, que nous avons vu pour ces 2 types de lait, voyons, à présent, ce qu’il en est de celui du brebis.

Le lait de brebis est un peu plus différent

Et cette différence tient principalement au fait que ce lait est presque 2 fois plus riche en protéines, en calcium et en lipides par rapport aux laits de chèvre et de vache.

Ainsi, pour 100 ml de lait, le lait de brebis nous apporte environ 200 mg de calcium, 5,60 g de protéines et 7 g de lipides (!). Ce dernier fait est la raison pour laquelle ce lait est beaucoup plus gras et d’ailleurs, il affiche 103 kcal.

Pour rappel, le calcium est nécessaire à la construction et à l’entretien de nos os ainsi que de nos dents. Quant aux protéines, ils nous fournissent de l’énergie, apportent la satiété et aident notre corps à fabriquer nos muscles, nos cellules, … etc.

C’est pour toutes ces raisons qu’on recommande plus le lait de brebis aux personnes qui ont un grand besoin de calcium et de protéines. Comme les adolescents, les personnes âgées, les sportifs, …. Mais qu’on le déconseille, en même temps, aux personnes qui suivent un régime hypocalorique**.

Néanmoins, ce lait contient également du lactose et ce, dans une quantité à peu près équivalente aux 2 autres types de lait. En conséquent, il ne convient pas non plus aux intolérants à ce sucre du lait.

Et pour finir, le lait d’ovin** est aussi riche en vitamines (A, B, C et E) et en d’autres minéraux comme le potassium, le magnésium et le phosphore, …

Pssst ! Savez-vous qu’en France, le lait de brebis n’est pas, en général, consommé tel quel, mais qu’il sert plus à confectionner des fromages ? Par exemple, le roquefort, la feta, la ricotta, …

* Régime hypocalorique : régime faible en calories.

** Ovin : relatif au mouton, au bélier et à la brebis. (dictionnaire Le Robert)

Le lait de chèvre et ses dérivés sont excellents pour la santé

Lait de chèvre et ses dérivés
Le lait de chèvre et ses produits dérivés

Car rappelons-le, le lait de chèvre peut se décliner en d’autres produits laitiers. Comme, par exemple, le yaourt, le fromage, les desserts lactés, … etc de la gamme Soignon.

Et tous ces produits, en plus d’être délicieux, nous apportent aussi énormément de bienfaits sur la santé. Car, comme nous l’avons vu plus haut, cette délicieuse boisson est une excellente source de vitamines et de divers minéraux.

Mais ce n’est pas tout, parce que le lait de caprin recèle aussi de précieuses propriétés toutes plus bénéfiques les unes que les autres. En outre, il possède de nombreux autres avantages comme nous allons le voir sans plus tarder.

Autres bienfaits du lait de chèvre : moins de cholestérol

Tout d’abord, qu’est-ce que le « cholestérol » ? Eh bien, c’est une sorte de lipide qui est soit apportée par notre alimentation, soit fabriqué par notre foie.

Ce gras joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre organisme. Mais le problème, c’est le mauvais cholestérol et l’hypercholestérolémie.

Et ce dernier est l’excès de cholestérol dans le sang. L’hypercholestérolémie peut, à terme, entraîner des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, …).

Et donc, pour en revenir à nos moutons, ou plutôt à nos chèvres, le lait des caprins contient moins de cholestérol que le lait des bovins*.

Par ailleurs, on soupçonne que l’excès d’acides gras saturés, dans notre nourriture, fait augmenter le taux de cholestérol sanguin.

Si le lait de chèvre contient des acides gras saturés, il n’en reste pas moins que ce sont des acides gras à chaîne courte et à chaîne moyenne. Lesquels sont directement assimilés par les intestins. Par conséquent, ils ne provoquent pas l’augmentation de mauvais cholestérol.

Alors qu’à contrario, le lait de vache contient plus d’acides gras à chaîne longue, lesquels vont se loger dans le système adipeux.

Et puis, de toute façon, rassurez-vous, car la consommation de lait de chèvre dans le cadre d’une alimentation équilibrée ne peut pas provoquer d’excès.

* bovins : relatifs au bœuf (larousse.fr)

Il est plus digeste que le lait de vache

Cependant, attention de ne pas tout mélanger. En effet, beaucoup de personnes trouvent que le lait de chèvre est beaucoup plus digeste. Mais dans le sens où les personnes qui sont intolérantes au lactose et/ou allergiques aux protéines de lait le toléreraient mieux.

Ce n’est pas forcément vrai, parce qu’aucune étude n’a encore confirmé ce fait. En outre, le lait de caprin contient presque autant de lactose et de protéines allergisantes que le lait de vache.

Toutefois, la digestibilité dont nous parlons ici est celle qui concerne les personnes qui ont soit une digestion plus lente, soit des problèmes de digestion tout simplement.

Par ailleurs, plus un aliment est riche en gras, et moins il est digeste.

Et le lait de chèvre est plus digeste dans ce contexte. Voici pourquoi :

  1. d’une part, le lait de chèvre n’est pas plus gras que le lait de vache.
  2. d’autre part, ce lait a une forte teneur en acides gras à chaîne courte et à chaîne moyenne. Lesquels sont reconnus pour leur grande digestibilité.
  3. En plus de tout cela, le lait caprin possède des globules gras de petites tailles qui sont particulièrement bien digérés.

Il booste le système immunitaire

Avez-vous déjà entendu dire que le lait de chèvre protège notre corps des infections ? Ce n’est peut-être pas une légende urbaine et nous allons voir pourquoi.

Premièrement, étant donné que l’élevage de chèvre n’est pas encore aussi développé que celui des vaches, il reste encore assez biologique.

Ainsi, les chèvres ont une alimentation encore assez naturelle et donc assez saine. Du coup, ils sont très résistants à beaucoup de maladie. Résistance qui pourrait se transmettre à l’Homme via leur lait.

Deuxièmement, le lait caprin contient du sucre qui empêcherait la prolifération des mauvaises bactéries intestinales. Et ce, tout en favorisant le développement des bonnes bactéries. Ce qui a pour effet de renforcer notre système immunitaire.

Le fromage de chèvre est riche en vitamines B2 et B9

Il est vrai que le calcium, les protéines et les vitamines ont tendance à diminuer lors de la transformation du lait en fromage. Toutefois, d’autres vitamines peuvent se développer en parallèle.

Tels sont les cas de la bûche et du crottin de chèvre qui ont une forte teneur en vitamines B2 et B9. Et ce, grâce au processus de fermentation et d’affinage du fromage.

Pour rappel, la vitamine B9 et la vitamine B2 (riboflavine), qui est aussi appelée la vitamine du tonus, aident à lutter contre la fatigue.

Et cerise sur le gâteau, le fromage de chèvre, tout comme le yaourt, contient moins de lactose et donc convient mieux aux personnes intolérantes au lactose.

Le lait de chèvre est un excellent ingrédient cosmétique

Et ce fait ne date pas d’hier. En effet, il se murmure même que de grands noms de l’histoire comme Cléopâtre ou l’impératrice Sissi remplissaient leur baignoire de lait de chèvre. Et ceci afin de préserver leur beauté légendaire.

Cela n’est pas étonnant lorsqu’on connaît la composition de ce précieux liquide.

Ainsi, sa teneur en acides aminés et en vitamine A apporte santé et éclat à votre peau. De plus, il contient du co-enzyme Q10 qui est réputé pour ses propriétés anti-âge. Quant à son côté hydratant et rééquilibrant, cela est dû à sa richesse en acides gras.

Ensuite, le lait de chèvre est aussi bon pour les cheveux, car il apporte hydratation, brillance et apaise les cuirs chevelus irrités.

J’aimerais terminer en rajoutant que les produits cosmétiques à base de ce lait se déclinent en savons, crèmes, shampoing, … Et d’ailleurs, savez-vous que vous pouvez faire un masque maison en mélangeant un peu d’huile de noyau d’abricot ou de miel avec du yaourt au lait de chèvre ?

L’élevage de chèvre est plus bio que celui des vaches

Comme nous l’avons dit plus haut, l’élevage des caprins n’est pas encore aussi industrialisé que celui des vaches. Et pour cause, les français n’ont pas encore intégré dans leur quotidien la consommation de ce type de lait.

Par contre, ils achètent volontiers du fromage de chèvre.

Ainsi, l’une des conséquences de ce fait est que l’on peut plus facilement se procurer des produits bio.

Une autre conséquence est que le lait de chèvre reste, de ce fait, un lait de bonne qualité. À titre d’illustration, il est naturellement riche en oméga 3 et contient moins d’antibiotiques ou d’hormones de croissance, …

Alors profitez-en, parce que ce n’est pas sûr que cela va durer.

Conclusion 

Comme vous avez pu le constater, le lait de chèvre ressemble beaucoup au lait de vache, au niveau de leur composition. Toutefois, il paraît plus intéressant, tant au niveau de ses vitamines que de ses autres propriétés.

Ainsi, le lait de chèvre contient moins de cholestérol et est plus digeste que le lait de vache. De plus, il renforce le système immunitaire, en plus d’être bon pour la peau et les cheveux.

Et enfin, le lait de caprin contiendrait moins d’hormones, d’antibiotiques … en plus de contenir beaucoup d’oméga 3.

Mais est-ce à dire que ce lait serait une alternative saine au lait de vache ? On peut dire « oui », mais seulement s’il provient d’un élevage bio ou encore traditionnel. C’est-à-dire que les chèvres ont pâturé dans le pré. Mais aussi qu’on les a élevées dans le respect du bien-être animal. Néanmoins, certains pensent que si on le compare avec du lait de vache bio et qui vient aussi d’un élevage traditionnel, les 2 laits se valent. Alors à vous de trancher.

Ensuite, il serait plus judicieux de varier les sources de lait et de produits laitiers. Un peu comme les huiles végétales (huile d’olive, huile de tournesol, huile de colza, …). Et ceci, afin de diversifier également les bénéfices nutritionnels apportés.

Par conséquent, consommez aussi bien du lait de chèvre que du lait de vache ou de brebis. Idem pour le fromage et les desserts lactés.

Et vous ? Connaissez-vous le lait de chèvre ? Ou bien le consommez-vous juste en fromages ou en yaourts ? Partagez-nous votre avis dans les commentaires. 👍🏻👍🏻👍🏻

Crédit photos : Soignon.fr