En faisant mes recherches pour préparer des articles sur le thème de lait de chèvre, je suis tombée sur de jolies histoires.

Par exemple, un anonyme a rapporté, sur un site qui traitait aussi de ce thème, l’histoire d’une de ses sœurs. Ainsi, en 1969, un mois après que sa mère ait accouché de sa 4ème sœur, celle-ci tomba malade. Du coup, elle n’arrivait plus à produire de lait pour nourrir son bébé.

Malheureusement, son père ne pouvait pas acheter de lait artificiel, car il n’avait pas assez d’argent. Néanmoins, la grand-mère de l’auteur qui possédait une chèvre trouva une idée géniale : elle remplit le biberon de sa petite sœur de lait de chèvre trait à chaud.

C’est ainsi que sa sœur, qui a aujourd’hui 44 ans, a grandi et possède une santé de fer. En effet, elle n’a jamais connu de médecin. « Elle (je cite) ne connaît ni grippe, ni rhume, ni problème gastrique, et mieux encore, elle a des dents blanches comme neige, ni carie ni tartre jusqu’à ce jour. On l’appelle la fille de la chèvre ».

Jolie n’est-ce pas ? Mais attention, car même si cette histoire est assez touchante, il n’y pas de preuves scientifiques que cela soit vraiment vrai. Et même si on a envie d’y croire. Et puis, ça reste le témoignage d’un internaute anonyme.

Toutefois, de nombreux écrits ne tarissent pas d’éloges quant au lait du caprin. Ainsi, dans l’histoire et dans le monde, on constate que ce précieux breuvage sert souvent de substitut au lait maternel.

Cela n’est pas étonnant, car le lait de chèvre est ce qu’il y a de plus ressemblant au lait maternel, juste après le lait d’ânesse. Et ceci, de par sa composition et ses propriétés.

En outre, de nombreux historiens et spécialistes sont d’accord sur le fait que l’Homme n’est pas, à l’origine, un peuple vacher. Nous serions plutôt des pasteurs* et plus précisément, des éleveurs de chèvres et de moutons.

Par conséquent, nous serions plus habitués au lait de chèvre qu’au lait de vache. Et donc, notre organisme digérerait mieux ce type de lait qu’un autre.

Fromage de chèvre
Lait de chèvre et ses dérivés

Enfin bref, c’est ainsi que je me suis passionnée pour ce thème. D’ailleurs, j’ai publié, récemment, un article parlant des bienfaits du lait de chèvre sur notre santé.

Mais aujourd’hui, nous allons répondre à 10 questions sur le lait de chèvre que les gens se posent en souvent.

*Vacher : Personne qui garde, qui soigne les vaches, les bovins.

**Pasteur : Éleveur, gardien de troupeaux.

1. Le lait de chèvre est-il plus gras que le lait de vache ?

C’est un constat que beaucoup de consommateurs ont fait : le lait de chèvre serait plus gras que le lait de vache. D’ailleurs, certaines études scientifiques l’auraient démontré. Néanmoins, d’autres études tendent à prouver le contraire.

Eh bien, la réponse est : pas vraiment. En effet, lors de mes recherches, j’ai trouvé des valeurs plus ou moins différentes.

Ainsi, sur certains sites, le lait caprin* contiendrait 2,9 g de lipides (pour 100 ml de lait) contre 3 g pour le lait bovin. En revanche, sur d’autres sites, il contiendrait plutôt 3,9 g de lipides contre 3,54 g pour le lait de vache.

Un verre de lait de chèvre
Le lait de chèvre n’est pas plus gras que le lait de vache.

Alors qui dit vrai ? On ne le sait pas vraiment. Mais si vous le remarquez, la différence reste quand même assez minime. Tant et si bien que, sur certains sites, le lait de chèvre et celui de la vache ont la même quantité de calories, soit 55 kcal. Tandis que sur d’autres, le premier est à 64,9 kcal, et le deuxième à 62,9 kcal.

Vous voyez dès lors que la différence reste négligeable. Par conséquent, on ne peut pas affirmer avec certitude que le lait caprin est plus gras, ou au contraire, moins gras que le lait de vache.

Dès lors, on peut dire que les 2 laits se valent, à peu près, au niveau du gras et donc des calories.

Toutefois, comme expliqué dans mon article précédent sur les bénéfices du lait de chèvre sur la santé, le type de gras diffère.

En effet, le gras du lait de chèvre est plus digeste. D’une part, parce que ses globules de gras sont de petite taille et sont donc particulièrement digestes. D’autres part, ce sont aussi des acides gras à chaîne courte ou à chaîne moyenne, lesquels sont aussi très bien digérés.

Et pour finir, j’ajouterai également que le lait de chèvre contient peu de cholestérol (type de lipide) par rapport à celui de sa congénère, la vache.

*Caprin : relatif à la chèvre (Dictionnaires Le Robert).

2. Le lait de chèvre convient-il aux intolérants au lactose ?

On aimerait vous dire oui, mais malheureusement, c’est « NON ».

Et même si certaines personnes intolérantes au lactose semblent mieux tolérer le lait de chèvre. Car aucune étude scientifique ne l’a encore démontré à ce jour.

En effet, le lait de caprin contient, à peu près, la même quantité de lactose que le lait de vache. Pour rappel, le lactose est le sucre du lait (glucide).

Quant à l’intolérance au lactose, ce sont les personnes qui ne produisent pas assez de lactase (enzyme gastrique) pour digérer ce sucre du lait. Et donc, chez elles cela provoque des inconforts digestifs (cf. « 13 bienfaits du yaourt »). Comme la diarrhée, les maux de ventre, …

Ainsi, pour 100 ml de lait, si le lait de chèvre contient environ 4,4 g de glucides, celui de sa congénère contient 4,8 g.

Vous voyez la différence est tellement petite qu’on ne saurait conseiller le lait de caprin aux personnes sensibles ou intolérantes au lactose.

Cependant, si vous êtes concerné par ce problème, rassurez-vous, car vous avez d’autres alternatives. Comme par exemple, le yaourt, le fromage, les desserts lactés, les sauces à base de produits laitiers, … etc qui contiennent peu de lactose. Sans parler des laits végétaux qui n’en contiennent pas du tout.

Assiette de salade avec bûche de chèvre
Le fromage de chèvre est bon pour les intolérants au lactose.

D’ailleurs, vous pouvez même couper ces produits avec d’autres ingrédients (farine, cacao, riz, …) pour endiguer* encore plus l’effet de ce sucre naturel.

Et puis, il se murmure que vous pouvez même ingérer jusqu’à 7g de lactose en une prise. Et que le lactose est plus toléré lorsque le lait est entier plutôt qu’écrémé. Mais quoiqu’il en soit, consultez d’abord votre médecin avant de faire des tests.

*Endiguer : contenir, retenir, canaliser, … (Les Dictionnaires Le Robert)

3. Le lait de chèvre convient-il aux personnes allergiques ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’allergie aux protéines de lait de vache est une pathologie assez rare. Le plus souvent, elle touche les enfants, à cause de leur système immunitaire immature, mais elle disparaît avec l’âge.

Ensuite, cette allergie est provoquée par la présence d’une certaine protéine très présente dans le lait bovin : la caséine. Cette protéine est indispensable pour mieux assimiler le calcium et pour faire coaguler le lait lors de sa transformation en yaourt.

Mais le problème, c’est qu’elle peut être très allergisante et même provoquer un choc anaphylactique*.

Et donc, le lait de chèvre ne fait malheureusement pas exception. En effet, ses protéines restent similaires à celles des autres laits. Et même s’il contient un peu moins de cette protéine allergénique** par rapport au lait de vache.

Par conséquent, le lait de caprin est aussi déconseillé en cas d’allergie. Mais si vous souhaitez, quand même, faire un test, ne le faites pas sans avis médical.

*Anaphylactique : le choc anaphylactique ou anaphylaxie est une réaction allergique grave qui peut conduire à la mort.

**Allergénique : Qui peut déclencher une réaction allergique.

4. Peut-on donner du lait de chèvre aux bébés ?

Un enfant qui donne un biberon de lait de chèvre à un bébé
Le lait de chèvre peut être donné aux bébés.

Ce type de lait, dont la composition ressemble beaucoup à celle du lait de vache, est encore plus ressemblant au lait maternel. C’est pourquoi il n’est guère étonnant, que pendant des siècles, il ait aidé des mamans qui ne pouvaient pas allaiter leurs enfants.

Ainsi, le lait de chèvre peut servir de lait de suite ou de lait de croissance pour les tout-petits. Et les formules infantiles qui en sont issues sont toutes aussi adaptées aux enfants.

Sauf si votre bébé présente une allergie aux protéines de lait de vache. Car, comme nous l’avons vu précédemment, ces protéines existent aussi dans le lait de caprin.

5. Femmes enceintes et lait et fromage de chèvre ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais la femme enceinte a un grand besoin de calcium. Tout d’abord pour elle-même, mais aussi pour le bébé à venir. En effet, le calcium va aider, notamment, dans la formation du squelette du fœtus.

C’est la raison pour laquelle, elle devra manger beaucoup de produits laitiers. Mais attention, pas n’importe lesquels ! Comme nous allons le voir tout à l’heure.

Car tout d’abord, ce qu’il faut savoir lorsqu’on attend un enfant, c’est qu’il y a des infections et des maladies à éviter. Non seulement pour le bien de la mère, mais aussi pour l’enfant à naître.

Ainsi, vous devez éviter, notamment, la listériose et la toxoplasmose.

La première est une infection provoquée par la bactérie « Listeria monocytogènes ». Et même si elle est assez rare en France, elle n’en demeure pas moins très dangereuse. Et les femmes enceintes, du fait de l’amenuisement de leur système immunitaire, courent plus de risque de l’attraper.

Sans compter le fait que la listériose peut amener des complications graves. Telles que avortement, accouchement prématuré, … Et si la bactérie réussit à passer la barrière placentaire, elle peut affecter aussi gravement le bébé.

Ensuite, la deuxième est une infection causée par un parasite : le Toxoplasma gondii. C’est une maladie bénigne pour la femme enceinte, mais pas pour son bébé. Surtout lorsque la mère n’a pas été immunisée.

Ainsi, la Listeria se trouve, généralement, dans des aliments d’origine animale ou végétale. Comme par exemple, le lait et les fromages. Tandis que la toxoplasmose est présente dans les fromages à pâte molle et au lait cru. Mais aussi dans la viande crue ou mal cuite, ainsi que la terre et les excréments de chat.

Et donc, la femme enceinte peut toujours consommer des produits laitiers. Mais elle doit juste vérifier que le lait a été pasteurisé ou que le fromage a été fait à base de lait pasteurisé. En d’autres termes, que le produit a subi un traitement thermique dans le but de tuer ses micro-organismes pathogènes.

Par ailleurs, elle devra éviter ces types de produits :

  • les fromages à pâte molle ou fondue (Cancoillotte, feta, mozzarella …). Car la Listeria et le Toxoplasme adorent se nicher dans la pâte.
  • les fromages à croûte fleurie. C’est-à-dire que la croûte a un aspect de duvet blanc (camembert …). Car la Listeria se développe aisément dans la croûte au moment de l’affinage.
  • les fromages à croûte lavée. C’est-à-dire que la croûte est souple, humide et plus ou moins collante, car elle a été justement lavée. Exemple : Maroilles ; époisses ; …
  • les fromages râpés industriels (car peuvent contenir de la croûte).
  • les fromages à pâte persillée (avec de la moisissure bleue). Comme le roquefort …
  • les fromages à la découpe chez le fromager. Préférez plutôt les tranches de fromage en conditionnement sous vide.

De plus, la femme enceinte doit bien enlever la croûte du fromage, et même le faire cuire à cœur si elle le peut.

Une femme enceinte qui boit du lait de chèvre
La femme enceinte peut boire du lait de chèvre pasteurisé et manger du fromage de chèvre au lait pasteurisé.

6. Le lait de chèvre contient-il des conservateurs ?

Non, il ne contient pas de conservateurs. Il subit juste un traitement UHT, comme les autres laits d’ailleurs. C’est-à-dire qu’il a été soumis à une forte température pour pouvoir mieux le conserver.

D’ailleurs, tant que la bouteille n’a pas été ouverte, le lait peut se garder entre 90 et 150 jours à température ambiante. Mais référez-vous toujours sur la date indiquée.

Ensuite, après ouverture, il se garde 2 à 3 jours au réfrigérateur.

7. Le lait de chèvre peut-il provoquer de l’arthrose ?

Mais d’abord, qu’est-ce que cette maladie ? Eh bien, c’est tout simplement un rhumatisme qui touche les articulations. Cela est dû à la détérioration du cartilage. L’arthrose est causé soit par des facteurs génétiques, soit par le surpoids, soit encore par des traumatismes physiques, …

Et donc beaucoup de théories abondent sur le fait que le lait d’origine animale serait néfaste pour la santé. Et qu’il pourrait, notamment, causer de l’arthrose.

Mais entre ce que disent les « anti-lait » et ce que disent les « pro-lait », il faut être prudent.

Ainsi, une étude scientifique aurait démontré ceci : boire du lait écrémé ou demi-écrémé, tous les jours, stopperait l’arthrose du genou (gonarthrose) chez les femmes.

L’explication serait que le lait possède de nombreux nutriments qui consolideraient les os et les muscles, en plus d’éviter l’accumulation de graisses. Ces nutriments sont la vitamine D, la vitamine B, le calcium, le magnésium, les protéines, …

Néanmoins, d’autres théories, qui n’ont pas encore été vérifiées, avancent que le lactose et les protéines du lait peuvent provoquer l’arthrose.

L’explication serait que lorsque le lactose n’est pas digéré par les personnes qui ne possèdent pas de lactase (enzyme), il devient comme un poison. Les différents composants du lait vont alors se loger dans différents endroits du corps, dont les articulations. Et cela va provoquer des inflammations, d’où l’arthrose.

Par ailleurs, les protéines du lait sont des protéines d’espèces qui ne sont pas interchangeables. Par exemple, si vous donnez du lait de vache à un bébé, vous l’immunisez contre les maladies bovines. Quelle aberration* ! Ainsi, vous perturbez son système immunitaire. Et plus tard, cela peut, parfois, causer des maladies (polyarthrite, rhumatismes, …).

Et donc, vous l’aurez deviné : le lait de chèvre n’échappe pas à ces problèmes. Puisqu’il contient du lactose et des protéines tout comme le lait de vache.

Toutefois, toutes ces allégations ne devraient pas vous faire peur. En effet, consommer du lait de chèvre et ses sous-produits, d’une manière modérée, n’est pas dangereux pour la santé. Surtout si vous avez une alimentation équilibrée.

Cependant, si vous souffrez déjà de l’arthrose, vous pouvez toujours essayer d’arrêter tout produit laitier. Puis vous verrez les résultats et vous en référerez à votre médecin.

D’ailleurs, pour ne pas avoir des carences en calcium, dans ce cas, tournez-vous vers d’autres aliments qui en contiennent. Comme les sardines en boîte avec leurs arêtes, les amandes, le chou chinois, les choux de Bruxelles, le brocoli et même les eaux minérales riches en calcium, … etc.

Ou faites juste des cures de calcium.

En outre, pour combattre l’arthrose, suivez ces quelques précieux conseils :

  • faites de l’exercice, notamment pour perdre du poids.
  • Faites le plein d’Oméga 3. Vous en trouverez dans les poissons gras (maquereau, sardine, anchois, …) et dans des huiles comme l’huile d’olive, de noix ou de colza. Pensez même à prendre de l’huile de poisson.
  • Évitez la nourriture industrielle et même le gluten. Car la première est riche en mauvaises graisses. Quant au deuxième, il peut causer inflammations et affaiblissement de l’organisme.
  • … etc

*Aberration : Déviation du jugement, du bon sens. (Les Dictionnaires Le Robert)

8. Le lait de chèvre contient-il beaucoup d’hormones ?

Beaucoup de consommateurs s’inquiètent, en effet, des conséquences des produits issus d’élevages intensifs sur leur propre santé.

Et les hormones les plus incriminées sont les hormones de croissance et l’œstrogène (hormone féminine). En effet, ils sont accusés de provoquer diverses maladies, comme le cancer notamment.

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que l’utilisation d’hormones de croissance est interdite en France et en Europe.

D’ailleurs, en 2010, le directeur scientifique du Centre Interprofessionnel de l’Économie Laitière (Cniel) a affirmé, je cite : « Si le rendement des vaches laitières a quasi doublé en 20 ans, c’est grâce à l’amélioration des méthodes de sélection des élevages ».

En outre, en 2012, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a réfuté tout lien entre « les facteurs de croissance » contenus dans le lait de vache et le risque de cancer.

Toutefois, en 2015, l’Institut National du Cancer (Inca) affirme que les produits laitiers de vache pourraient augmenter le risque de cancer de la prostate chez les hommes.

Quoiqu’il en soit, on aimerait penser que le lait de chèvre serait épargné. Puisque la chèvre ne nécessite pas autant d’hormones de croissance que la vache, du fait de sa petite taille.

Par ailleurs, on a remarqué une quantité moins importante d’œstrogènes dans le lait de caprin.

Néanmoins, il serait quand même préférable de se limiter à 2 ou 3 produits laitiers par jour. Et ce, qu’importe l’animal : vache, chèvre, brebis, … En plus de veiller à avoir une alimentation saine et équilibrée.

9. Le lait de chèvre contient-il des hydrates de carbone ?

Mais avant tout, qu’est-ce que « les hydrates de carbone » ? Eh bien, c’est l’un des groupes d’aliments les plus importants, car ils nous procurent beaucoup d’énergie. D’ailleurs, les enfants ont en besoin pour leur croissance.

En fait, ils sont communément appelés « les glucides ». Et ils se trouvent dans les céréales et leurs dérivés (riz, pain pâtes, …), mais aussi dans certains légumes (haricots secs, pommes de terre, …) et certains fruits.

Et donc, le lait de chèvre contient des hydrates de carbone sous forme de lactose, comme nous l’avons vu plus haut.

10. Comment atténuer le goût trop prononcé du lait de chèvre

Tasse de lait de chèvre et bâton de cannelle
Vous pouvez améliorer le goût du lait de chèvre.

C’est l’une des principales raisons pour lesquelles beaucoup de consommateurs français boudent encore ce lait. En plus du fait qu’ils ont encore une méconnaissance du lait de caprin.

Ainsi, comme nous sommes plus habitués au goût du lait de vache, celui du lait de chèvre pourrait nous surprendre.

En conséquent, pour réduire ce goût un peu trop fort du lait de caprin, vous pouvez le couper avec une autre boisson. Comme, par exemple, le lait végétal : lait de soja, lait d’amandes, … En outre, cela le rendra encore plus digeste.

Néanmoins, sachez que le lait de chèvre peut apporter un agréable petit goût aigrelet à votre recette.

Conclusion

Pour conclure notre article, voici ce que vous devez retenir :

  • Non, le lait de chèvre n’est pas plus gras que le lait de vache. En effet, la différence est minime.
  • Le lait de chèvre ne convient pas, en principe, aux personnes qui sont intolérantes au lactose. Ni même aux individus qui sont allergiques aux protéines de lait. Et ce, même si certaines de ces personnes affirment que le lait de caprin leur réussit plus que le lait de vache. En effet, la quantité et la qualité du lactose et de la protéine sont équivalentes dans le lait des 2 espèces. Mais n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin de famille.
  • On peut tout à fait donner du lait de chèvre aux bébés lorsque ceux-ci ne digèrent pas bien le lait de vache. Car le lait de caprin ressemble beaucoup au lait maternel. Mais consultez votre médecin de famille, au préalable.
  • Les femmes enceintes peuvent boire du lait de chèvre. Mais à condition qu’il ait été pasteurisé. Idem pour le fromage de chèvre qui a été conçu avec du lait pasteurisé.
  • Le lait de chèvre ne contient pas, en principe, des conservateurs. Car il est déjà soumis à la pasteurisation pour son innocuité* et sa conservation.
  • Il n’a pas encore été établie que le lait d’origine animale pouvait provoquer l’arthrose. Mais si ça avait été le cas, alors le lait de chèvre ne ferait pas exception. Étant donné que sa composition ressemble à celle de la vache.
  • le lait de caprin contiendrait, en principe, moins d’hormones que son homologue la vache. Parce qu’étant de plus petite taille, son élevage ne nécessiterait pas beaucoup d’hormone de croissance. De plus, l’élevage de chèvre étant encore moins important que celui de la vache, il reste bio et utilise des méthodes traditionnelles.
  • Oui, le lait de chèvre contient des hydrates de carbone. Ce sont les glucides qui nous procurent, notamment, de l’énergie.
  • Pour améliorer le goût du lait de chèvre, vous pouvez le couper avec d’autres boissons. Vous pouvez même rajouter du chocolat ou du cacao par exemple.

*Innocuité : qui n’est pas nuisible, toxique ou nocif.

Avez-vous aimé cet article ? Si oui, soyez généreux et partagez-le à vos amis ou à vos proches. 👩🏻‍🤝‍👨🏼👭🏻👨🏻‍🤝‍👨🏼

Crédits Photos : « Girl in White Tank Top Holding Black and White Monkey Plush Toy » de cottonbro (https://www.pexels.com/@cottonbro) / Photo de Son Tung Tran (https://www.pexels.com/@son-tung-tran-17375059) / « Photo of Milkshake Near Heart Shaped Marshmallow » de Acharaporn Kamornboonyarush (https://www.pexels.com/@feelartfeelant) / « Vegetable Salad on Blue Ceramic Bowl » de Thiea Alhoz (https://www.pexels.com/@thiea-alhoz-2374734) / «Charming African American boy feeding cute little baby from bottle » de Keira Burton (https://www.pexels.com/@keira-burton) / « Woman in Yellow and White Striped Shirt Holding Clear Drinking Glass » de Matilda Wormwood (https://www.pexels.com/@matilda-wormwood) / « Masala Indian tea in mug » de Charlotte May (https://www.pexels.com/@charlotte-may)

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A8vre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouton
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/nutrition-nutriment-793/
https://www.lacuisinedeva.com/alimentation-saine/manger-et-bouger/notions-base-alimentation/
https://vitagate.ch/public/wem_files/Franzoesisch/Nutrition/glucides.pdf
https://www.swissmilk.ch/fr/alimentation/matieres-grasses-cholesterol/lait-ecreme-lait-entier-lequel-est-le-plus-sain/
https://alvityl.fr/vitamines/vitamine-b12/#:~:text=La%20vitamine%20B12%20joue%20un,au%20fonctionnement%20du%20syst%C3%A8me%20immunitaire.
https://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2001/mag0427/nu_3914_regime_hypocalorique.htm
https://www.nutrimea.com/fr/139-vitamine-b2
https://alvityl.fr/vitamines/vitamine-b9/
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2518872-choc-anaphylactique-anaphylaxie-definition-signes-tampon-traitement-vaccin-covid-pfizer-que-faire/#:~:text=Le%20choc%20anaphylactique%2C%20ou%20anaphylaxie,vaccins%2C%20entra%C3%AEner%20un%20choc%20anaphylactique.
https://www.produits-laitiers.com/que-veut-dire-croute-lavee/
https://www.ameli.fr/cote-d-or/assure/sante/themes/toxoplasmose/definition-symptomes-complications-possibles#:~:text=Toxoplasmose%20%3A%20d%C3%A9finition%2C%20sympt%C3%B4mes%20et%20complications%20possibles&text=La%20toxoplasmose%20est%20une%20infection,%2C%20fruits%20et%20l%C3%A9gumes%20crus).
https://www.contreladouleur.fr/mieux-vivre-avec-arthrose/definition-arthrose
https://www.lanutrition.fr/loeil-de-thierry-souccar/le-lait-de-chevre-est-il-meilleur-que-le-lait-de-vache-
(https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/allergenique) (https://fr.wiktionary.org/wiki/allerg%C3%A9nique) (https://www.le-dictionnaire.com/definition/allerg%C3%A9nique)
(https://www.biron.com/fr/centre-du-savoir/petit-guide-biron/cholesterol/)
https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/cholesterol-177399
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=analyse-cholesterol-sang
(https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/cardiovascular-diseases-(cvds)#:~:text=Les%20maladies%20cardiovasculaires%20constituent%20un,sanguins%20qui%20alimentent%20le%20cerveau
https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/coeur-maladie-cardiovasculaire-15398/
(https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-cardiovasculaires/article/maladies-cardiovasculaires) /
https://www.doctissimo.fr/nutrition/lait/choisir-lait-animal
https://www.cuisineaz.com/articles/pourquoi-le-lait-de-chevre-est-il-meilleur-pour-la-sante-2994.aspx
https://www.leparisien.fr/bien-manger/lait-de-vache-chevre-ou-brebis-quel-est-le-meilleur-pour-la-sante-29-07-2020-8360601.php
(https://www.inserm.fr/dossier/atherosclerose/#:~:text=L’ath%C3%A9roscl%C3%A9rose%20se%20caract%C3%A9rise%20par,sur%20la%20paroi%20des%20art%C3%A8res.) (https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=atherosclerose_pm)
(https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/pasteur/58547)
(https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/vacher/80873)
https://docteurbonnebouffe.com/lait-de-chevre-ou-lait-de-vache-meilleur-sante/
https://www.soignon.fr/bien-manger/6-idees-recues-sur-le-lait-de-chevre
https://www.pediact.com/lait-chevre-lait-vache-faut-choisir/
https://onmangequoi.lamutuellegenerale.fr/dossiers/dossiers-famille/vache-chevre-brebis–quel-lait-choisir-?tab=
https://kabrita.fr/blogs/les-faits/lait-de-chevre-et-lait-de-vache-quelle-est-la-difference
(https://www.news-medical.net/health/Foods-High-in-Carbohydrates-(French).aspx#:~:text=Les%20hydrates%20de%20carbone%20sont,noix%2C%20graines%2C%20l%C3%A9gumes%20et%20fruits) /
https://www.naturaforce.com/lait-de-vache-sante/meilleures-alternatives/lait-de-brebis/
https://www.lonama.com/quels-sont-les-bienfaits-du-lait-de-chevre-pour-le-corps/
https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/les-bienfaits-du-lait-de-chevre-en-cosmetique-2/
https://www.davidson-distribution.com/Blog/lait-de-chevre/
https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/pourquoi-les-yaourts-au-lait-de-chevre-sont-vos-allies-639986
https://www.sports-sante.com/index.php/les-bienfaits-du-lait-de-chevre-sur-la-sante
https://www.soignon.fr/bien-manger/quelle-place-pour-les-produits-laitiers-au-cours-de-la-grossesse#:~:text=Pendant%20la%20grossesse%20ou%20l,1%20yaourt%20(125%20g)%20ou
https://www.neufmois.fr/ma-grossesse/enceinte-est-ce-que-je-peux-manger-du-fromage-de-chevre%E2%80%89
https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=fromage-grossesse
https://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/sante-bien-etre/grossesse-infections-alimentaires-listeriose-toxoplasmose/
https://alimentation-grossesse.com/boisson/lait-de-chevre-pasteurise
https://www.notrefamille.com/grossesse/les-interdits-durant-la-grossesse-500
https://sante.journaldesfemmes.fr/calories/lait-de-brebis-entier/aliment-19250
https://www.queserialaantigua.com/fr/blog-fr/informations-nutritionnelles-du-lait-et-du-fromage-de-brebis/
https://agour.com/fr/smartblog/27_decouvrez-les-bienfaits-du-lait-de-brebis.html
https://www.reussir.fr/patre/la-composition-fine-du-lait-de-brebis-precisee
https://www.cuisineaz.com/articles/pourquoi-le-lait-de-chevre-est-il-meilleur-pour-la-sante-2994.aspx#:~:text=Une%20source%20de%20bienfaits&text=Il%20est%20%C3%A9galement%20recommand%C3%A9%20%C3%A0,pour%20pr%C3%A9server%20le%20syst%C3%A8me%20immunitaire.
https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/produits-laitiers/lait-de-chevre-pourquoi-est-il-plus-digeste-73297
http://www.chevreduquebec.com/pourquoi_lait_bon_sante.php
http://cfbourgogne.free.fr/IMG/pdf/qualites_nutritionnelles_lait_fromages_chevre.pdf
https://www.stop-arthrose.org/consommer-du-lait-une-solution-pour-ralentir
https://www.santemagazine.fr/alimentation/aliments-et-sante/produits-laitiers/le-lait-est-il-vraiment-bon-pour-les-articulations-171032
https://lauraazenard.fr/2016/03/22/lait-de-vache-vs-lait-de-brebis-et-de-chevre/
https://www.topsante.com/medecine/rhumatismes/arthrose/arthrose-du-genou-les-bienfaits-dun-verre-de-lait-par-jour-56843
https://www.medisite.fr/rhumatismes-articulations-arthrose-tous-les-aliments-a-eviter.1078185.58.html?page=1
https://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/05/06/24944-arthrose-faux-amis-lalimentation
https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/6107-Arthrose-du-genou-un-verre-de-lait-par-jour-ralentit-la-progression

NOUVEAU ! Découvrez mon livre : 100 techniques et astuces en cuisine

Améliorez votre cuisine avec des techniques illustrées et des astuces hypers simples, mais aussi hypers efficaces.

Obtenir le livre