Aaaaaaahhhhhhh les tomates farcies ! 🙂 Pour beaucoup d’entre nous, elles rappellent cette période si douce de notre vie : l’enfance. Oui ces années d’insouciance où notre chère maman nous faisait de bons petits plats avec amour.

Mais, saviez-vous que ce plat fait partie des « farcis » ou « petits farcis » ? Ces derniers sont des spécialités traditionnelles méditerranéennes. Cette cuisine d’origine provençale met à l’honneur différents légumes comme les tomates, les poivrons, les courgettes, … Ces légumes sont farcis soit avec de la viande, soit avec du poisson, soit encore avec de la chair à saucisse, ou même avec d’autres légumes. Et le mode de cuisson est souvent au four.

Belle revanche pour ce joli fruit-légume qu’est la tomate. En effet, à son arrivée du Pérou en Europe, en 1500, la tomate était considérée, en France, comme vénéneuse et servait, principalement, de plante ornementale.

Mais les Italiens, eux, savaient déjà la valeur et la saveur de ce fruit exotique. D’ailleurs, à cette époque, ils l’appelaient déjà, « pomme d’or » ou, plus tendrement, « pomme d’amour ».

Pour revenir à nos moutons, il existe de nombreuses théories quant à l’origine de la recette de tomates farcies. Et beaucoup se revendiquent comme étant l’inventeur de ce plat délicieux.

Quoiqu’il en soit, il semblerait que les tomates farcies aient vu le jour à l’époque où l’on faisait avec ce qu’on avait sous la main. Ainsi, nos grand-parents et nos parents utilisaient des restes de pot-au-feu, de volaille, de veau, de rôti, …etc.

Ici, je vous propose une recette que j’ai validée après en avoir goûté pleins d’autres. J’ai choisi d’utiliser une farce toute prête pour des raisons de commodité. De plus, je trouve la chair à saucisse pur porc bien meilleur. Même si je ne dédaigne pas non plus la farce de viande de bœuf hachée.

Et puis, je ne désespère pas de fabriquer, un jour, ma propre farce. D’ailleurs, si vous avez une recette de farce à tomate fait-maison, je suis preneuse ! 😉

Ensuite, si vous êtes familier(ère) à mon blog, vous savez que j’adapte souvent mes recettes pour 2 personnes. En effet, je trouve cela beaucoup plus pratique et j’espère que cela vous conviendra également.

Et enfin, je trouve que le riz est l’accompagnement idéal pour les tomates farcies. Mais après moult essais peu concluants, je préfère cuire le riz à part et non dans le même plat que les tomates. En effet, le riz reste cru et croquant au-dessus, lorsqu’on le fait cuire au four. Cela ne m’étonne guère, car je sais que pour bien cuire et bien gonfler, cette céréale a besoin de cuire dans beaucoup d’eau et ensuite à la vapeur.

Préparation

0/0 étapes effectuées
  1. Lavez et préparez tous les ingrédients.
  2. Découpez le haut des tomates sur environ 1 cm. Enlevez complètement la chair. Salez l’intérieur des tomates et retournez-les sur une assiette. Ainsi, laissez-les se dégorger de leur eau pendant 15 à 30 min.
  3. Pendant ce temps, hachez finement la menthe et la ciboulette. Puis, incorporez dans la farce la menthe, la ciboulette, le pain et le jaune d’oeuf .
  4. Découpez grossièrement la chair que vous avez récupérée à l’intérieur des tomates et faites-en une petite sauce. C’est-à-dire faites revenir rapidement une échalote hachée et une gousse d’ail écrasée dans une petite poêle et avec un peu d’huile d’olive. S’il vous reste un peu de farce sur les bras, c’est le moment de l’utiliser pour éviter tout gaspillage.
  5. Après cela, rajoutez la chair de tomate et faites cuire environ 15 à 30 min à feu doux ou même très doux. N’oubliez pas de remuer souvent, afin que la sauce n’accroche pas au fond. Vous pouvez même rajouter un peu d’eau à chaque fois pour éviter que la tomate n’accroche au fond de la casserole.
  6. Ensuite, 10 min avant la fin rajoutez la moitié du poivron découpé en petits dés. A vous de voir si vous voulez vos morceaux de poivron croquants ou bien cuits. Et enfin, n’oubliez pas de saler et de poivrer.
  7. Préchauffez le four à 180° pendant 5 min. Pendant ce temps, faites une boule avec la farce, avant d’en farcir l’intérieur des tomates. Faites-le délicatement pour ne pas que les tomates se fendent ou se déchirent. Il est vraiment très important de ne pas trop tasser la farce, car les tomates vont se fendiller avant ou pendant la cuisson.
  8. Huilez ou beurrez un grand plat et déposez-y vos tomates, ainsi que les chapeaux sur le côté.
  9. Enfournez les tomates et faites-les cuire pendant 30 à 45 min.
  10. Comme dit précédemment, ne mettez pas les chapeaux au-dessus des tomates mais posez-les à côté dans le plat. Cela permettra de gratiner le dessus des tomates. C’est beaucoup plus joli comme ça et bien meilleur en bouche aussi. Vous pourrez mettre les chapeaux lorsque vous servirez les tomates à table.

Voilà, c’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à servir bien chaud et avec des accompagnements à côté (ex : du riz, pâtes, pommes de terre, salade de roquette, …).

Conseils et astuces

  • Préférez utiliser des tomates bien mûres mais encore assez fermes. En outre, choisissez-les bien grosses.
  • Pour découper les « chapeaux » de vos tomates, utilisez un bon couteau aiguisé ou un couteau dentelé qui sert à couper le pain. C’est plus efficace et vous ne risquerez pas d’écraser vos tomates. De plus, veillez à ce que le chapeau soit bien d’épaisseur égale sur toutes les parties et non plus fine sur un bord et plus charnue sur un autre bord.
  • Ne coupez pas le haut de vos tomates trop finement, car vous risquez de voir le pédoncule se détacher. Ce serait dommage, car c’est plus joli avec et c’est pratique pour saisir les chapeaux.
  • Si vous avez peur que vos chapeaux de tomates brûlent ou soient trop cuits, mettez-les dans le four seulement 20 min avant la fin de la cuisson.
  • Pour évider l’intérieur de vos tomates, vous pouvez utiliser une cuillère parisienne ou une cuillère à pamplemousse. Pour ma part, je trouve plus efficace de séparer d’abord la chair des parois en découpant doucement tout autour de la chair et à l’intérieur de la tomate avec un couteau. Ensuite, détachez le fond de la chair avec une grosse cuillère à soupe. Et finissez d’enlever les derniers pépins et chair avec la cuillère toujours. Par ailleurs, veillez à ne pas trouer les tomates, ni à couper leur peau.
  • Lorsque vous évidez les tomates, laissez toujours un peu de chair sur les parois. En d’autres termes, ces derniers ne doivent pas être trop minces. Par ailleurs, laissez la peau et les parois de la tomate intactes.
  • Lorsque vous mettez du sel sur les parois de vos tomates pour les faire dégorger, veillez à ne pas en mettre trop, car la farce est déjà très salée.
  • Lorsque vous utilisez des farces toutes prêtes du commerce, ne les salez surtout pas, car elles le sont déjà assez. Par ailleurs, choisissez une farce d’assez bonne qualité. Cela fera une bonne différence dans votre recette.
  • Faites très attention au dosage de la menthe, car s’il y en a trop, ce n’est pas forcément meilleur. Et, à contrario, s’il n’y en a pas assez, on ne la sent pas alors que c’est la menthe qui apporte cette petite note de fraîcheur et qui sublime le goût de la farce.
  • Une astuce pour faire rentrer la farce dans la tomate : faites-en une sorte de gros boudin (forme allongé) et ensuite, placez-la dans la tomate et tassez légèrement au-dessus avec votre main.
  • La farce doit être bien bombée au-dessus et dépasser d’environ 1 cm au-dessus de la tomate.
  • Pour que vos tomates se tiennent bien dans le four et ne s’affaissent pas, vous pouvez planter un cure-dent à partir du sommet, ou enrouler chaque tomate dans du papier aluminium, ou encore couper très légèrement leur base, … Personnellement, je me contente d’utiliser un plat de taille adéquate et de serrer mes tomates entre elles.
  • Pour un rendu plus joli et que vos tomates soient bien brillantes à leur sortie du four, badigeonnez-les d’huile avant de les mettre au four.
  • Prévoyez toujours quelques tomates en trop, au cas où il vous reste de la farce à ne savoir qu’en faire. Sinon, comme nous l’avons vu précédemment, incorporez votre reste de farce dans la sauce.
  • Vous pouvez, également, remplacer les poivrons de la petite sauce par d’autres légumes comme la courgette, l’aubergine, le fenouil, le potiron, la pomme de terre, … Ou tout simplement les rajouter avec les poivrons.
  • Les tomates farcies se congèlent très bien et réchauffées, elles sont très bonnes.
  • Et enfin, si vous accompagnez ce plat avec quelques cornichons, c’est aussi meilleur.

Si vous avez du mal à réaliser cette recette, posez-nous vos questions dans les commentaires. Nous serons très heureux de vous aider.