À noter que cet article vient en complément de celui intitulé « 12 choses que vous ne saviez pas sur le yaourt ». Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite vivement à le faire.

Et donc, si vous lisez cet article, c’est peut-être parce que vous vous êtes toujours demandé s’il est possible de manger un yaourt périmé. Et si oui, jusqu’à quand ? 1 semaine après ? 2 semaines après ? …

Eh bien, c’est justement ce que nous allons tenter de répondre dans cet article.

Les différentes dates de péremption d’un produit

ll y a d’abord la date limite de consommation ou DLC. Celle-ci concerne surtout les produits hautement périssables comme le poisson, la viande, les produits laitiers (comme notre cher yaourt), … etc. Et il est indiqué sur les produits par la mention « à consommer jusqu’au … », suivie d’une date.

Et cette mention peut se traduire par :

« Vous ne pouvez pas manger ce produit au-delà de la date indiquée sinon vous risquez une intoxication alimentaire ».

Ensuite, il y a la DLUO, ou la Date Limite d’Utilisation Optimale. Elle est, généralement, utilisée pour les produits secs ou les boîtes de conserve. Et elle se traduit par « à consommer de PRÉFÉRENCE avant … ».

Cela signifie que le produit peut toujours être consommé même si la date de péremption est dépassée. Mais qu’elle aura perdu, partiellement ou totalement, son goût et/ou ses qualités nutritives.

Pourquoi peut-on encore manger du yaourt périmé

Et donc, pour revenir à nos chers yaourts, beaucoup de gens pensent qu’au-delà de la DLC, le yaourt est bon à jeter. Et cela contribue beaucoup au gaspillage alimentaire.

Néanmoins, une étude menée par 60 Millions de Consommateurs a révélé que ce petit pot est encore consommable même périmé. Et ceci non pas 1 semaine après la date de péremption, mais 3 semaines !!

Leur test a ainsi démontré que, d’une part le yaourt gardait une quantité suffisante de bonnes bactéries. D’autre part, qu’il ne contenait aucune souche pathogène. Et même si une légère acidité était constatée, celle-ci était presque imperceptible par les consommateurs.

Et cette étude concernerait aussi bien le yaourt nature, que le yaourt sucré, aux fruits ou aromatisé. Cependant, ceci est vrai seulement si le produit a bien été conservé à la température indiquée sur l’emballage (8 °C max.). De plus, il ne doit pas y avoir de rupture de chaîne du froid.

Toutefois, si vous avez entamé le yaourt, il ne peut rester au réfrigérateur que 3 à 6 jours environ. À condition bien sûr de l’avoir refermé ou d’avoir recouvert le dessus avec du film alimentaire.

De cette constatation de 60 Millions de Consommateur, il serait légitime de votre part de vous poser des questions. Notamment celles-ci :

  • Premièrement, pourquoi le yaourt périmé peut encore être mangé ?
  • Deuxièmement, pourquoi la date de péremption du yaourt est relativement courte ? Puisqu’on peut toujours le manger même 3 semaines après sa date limite de consommation. En d’autres termes, pourquoi n’a-t-on pas pris en compte cet élément pour rallonger la DLC de nos chers petits pots ?

À la première question, je répondrai qu’il faut comprendre le phénomène de fermentation du yaourt. Ainsi, lors de ce phénomène, les ferments lactiques vont dégrader le lactose (sucre du lait). Ils vont transformer ce sucre en acide lactique.

Et donc, un yaourt est un milieu acide où les germes pathogènes ne peuvent pas se développer. Mais où les bactéries lactiques peuvent rester vivantes.

Ensuite, pour répondre à la 2e question, je dirai : pour des raisons de marketing. En d’autres termes, pour vendre plus. Hé oui, car ce sont les fabricants et les industriels eux-mêmes qui apposent* la date limite de consommation de leur produit.

Dans le cas des yaourts, ils ont décidé, en général, que la DLC est fixée 30 jours après la date de fabrication. Alors que, comme nous l’avons vu, un yaourt est toujours bon même 3 semaines après sa DLC.

D’ailleurs, dans les DOM-TOM, la date limite de consommation du yaourt est fixée à 55 jours. Et non plus à 30 jours comme dans la Métropole. Alors faites vos propres conclusions.

Pour continuer, j’aimerais quand même vous dire de faire attention. Même après tout ce qui a été dit, vous seul devrez juger si oui ou non votre produit est encore sain.

En effet, vous devrez vérifier :

  • si l’opercule n’est pas gonflé ;
  • si le produit ne contient pas des traces de moisissure ;
  • si la texture, le goût, l’odeur et même la couleur n’ont pas fortement changé, … etc

En d’autres termes, OBSERVEZ, SENTEZ et GOÛTEZ et … faites confiance à votre intuition !

De plus, ne prenez pas de risque et ne donnez pas de produits ayant dépassé la DLC à des personnes fragiles. Telles que les enfants, les malades, les personnes âgées, …

Par ailleurs, si tout ce que nous avons dit concerne les yaourts, cela n’est pas vrai pour les produits lactés contenant des œufs ou de la crème. Comme, par exemple, les mousses, les crèmes desserts, les liégeois, … Et ceci, à cause du fait que ce sont des produits encore plus fragiles.

Avant de terminer, sachez que consommer du yaourt périmé possède des vertus anti-gaspillage et donc écologique. En outre, il présente aussi des vertus économiques, mais … que pour l’acheteur. Étant donné qu’il est interdit aux commerçants de vendre ces produits et aux restaurateurs de les présenter à leurs clients.

D’ailleurs, dans la lutte contre le gaspillage, une nouvelle date de péremption tend à remplacer la DLC, concernant les yaourts justement. C’est la DDM (Date de Durabilité Minimale) ou anciennement DLUO (vue plus haut).

*Apposer : poser, mettre (les Dictionnaires Le Robert)

gaspillage alimentaire
Manger du yaourt périmé évite le gaspillage alimentaire.

La DDM : nouvelle date de péremption pour les yaourts

Ainsi, la mention « à consommer de préférence avant … » sera toujours présente mais il correspondra à une DDM et non plus à une DLUO. Pour rappel, cette dernière étant « La Date Limite d’Utilisation Optimale ».

Toutefois, la DDM (Date de Durabilité Minimale) autorise le produit périmé à être consommé uniquement dans 3 conditions :

  • il faut que le produit ait été conservé à la température indiquée sur l’emballage.
  • il faut que l’emballage soit resté intact.
  • et que l’odeur et l’aspect soient corrects.

Et enfin, cette nouvelle date de péremption implique que les commerçants pourront quand même vendre les produits qui ont dépassé leur DDM. Toutefois, ils seront responsables de la qualité de ces produits.

Pour finir, j’aimerais ajouter que si l’idée de manger du yaourt périmé ne vous emballe pas vraiment, vous pouvez toujours l’utiliser en cuisine.

Sources : https://www.maisonbrico.com/hygiene/peut-on-consommer-yaourts-perimes,17835.html#:~:text=La%20date%20limite%20de%20consommation%20des%20yaourts%20fix%C3%A9e%20par%20les,n’est%20pas%20toujours%20justifi%C3%A9. / https://cuisineantigaspi.com/2020/11/11/peut-on-manger-un-yaourt-perime/#:~:text=R%C3%A9sultat%20des%20courses%20%3A%20quels%20qu,trois%20semaines%20apr%C3%A8s%20la%20DLC. / https://www.midilibre.fr/2017/06/01/combien-de-temps-peut-on-consommer-un-yaourt-apres-la-date-de-peremption,1515695.php / https://www.consoglobe.com/yaourt-nature-date-de-peremption-dlc-consommation-cg / https://toogoodtogo.fr/fr/blog/definition-dlc-datelimitedeconsommation / https://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/aliments/quelle-est-la-date-limite-pour-consommer-un-yaourt-perime-54539.html / https://www.maxisciences.com/sante/yaourts-peut-on-les-consommer-apres-leur-date-de-peremption_art45877.html / https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/produits-laitiers/yaourts-ils-sont-encore-bons-3-semaines-apres-la-date-617966 / http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2017-05-29/yaourt-date-limite-de-consommation / https://cuisine.journaldesfemmes.fr/gastronomie/2021560-combien-de-temps-conserver-ces-aliments-au-refrigerateur/2022470-yaourts-entames#:~:text=Combien%20de%20temps%20conserver%20ces%20aliments%20au%20r%C3%A9frig%C3%A9rateur%20%3F&text=S’il%20est%20recouvert%20d,entam%C3%A9%20jusqu’%C3%A0%206%20jours. / https://expirata.fr/conservation/produits-laitiers/duree-conservation-yaourt/ / https://www.doctissimo.fr/nutrition/risque-alimentaire/conservation-aliments-frigo /

Sources photos : https://www.pexels.com/@burst